RACER 500

Le RACER 500, une nouvelle modélisation du studio de créations 3D : J3DMODDING ! Une modélisation inédite et exclusive d’un véhicule historique mondial. Cette petite voiture de course fera naitre la classification automobile “Formule F3”, dont ces descendantes directes seront la Formule Monomill, la Formule Junior puis toutes les Formules F3 !

PRÉSENTATION

C’est après la 2ème guerre mondiale que l’idée germa de créer une petite voiture de course à moindre frais, pour relancer le sport automobile.

Fin des années 40, le temps et l’argent était à la reconstruction et on se tourna donc alors sur le réemploi d’éléments de voitures de série pour des raisons financières.

En 1946, les premiers RACER 500 voient le jour en Angleterre, tous équipés de moteur de moto transformé et allégé tournant à 8000 tours/minutes.

Ces bolides pesaient au minimum 200 kilos et pouvaient même atteindre les 180 km/h.

Très rapidement, l’idée de ce prototype s’exporta partout dans le monde et tous les pays commencèrent à créer leur propre championnat avec des règles bien strictes.

Le RACER 500 ne devait ne pas être munis de compresseur et ne pas dépasser 500 cm3 de cylindrée.

Devant un tel succès, la Fédération Internationale Automobile crée en 1950 une classification spéciale pour les RACER 500 : la Formule 3.

On dénombre alors 471 constructeurs automobiles différents dans le monde dans 23 pays producteurs, ainsi que 61 marques de moteurs de compétition.

Différentes versions de RACER 500 verront le jour : moteur à l’avant, moteur à l’arrière, moteur sur le coté … la cylindrée ne changera pas mais la puissance sera augmentée jusqu’à 50 chevaux !

Coté Français, ceux sont les ingénieurs René Bonnet et Charles Deutsch qui se lancent dans l’étude de la création d’un RACER 500.

Le duo quitte alors le constructeur automobile Citroën pour créer leur marque automobile : DB !

Leur idée est d’utiliser le moteur Panhard du véhicule de série “Dyna X”, un moteur de 24 chevaux.

Ce bicylindre de 610 cm3 est alors ramené à 495 cm3 et sa puissance est portée à 35 chevaux.

c’est en 1950 que la compétition commence vraiment avec la première course sur le circuit de Paris, puis sur le circuit des remparts d’Angoulême !

De nombreuses courses automobiles de RACER 500 vont alors se dérouler dans toute l’Europe.

Le RACER 500 sera alors en course avec d’autres véhicules de course avec des cylindrées plus grandes, jusqu’à des 750 cm3 !

Progressivement, certains pilotes souhaitent voir évoluer le RACER 500 pour une cylindrée plus forte, les moteurs de 750 cm3 étaient alors les plus utilisés.

C’est ainsi que de nouveaux RACER 500 voient le jour, avec un moteur de 750 cm3 et une puissance maximale de 50 chevaux.

Il n’existera jamais aucune écurie de course mais uniquement des pilotes individuels dans ces courses de RACER 500.

1220 pilotes de RACER 500 seront répertoriés, dont notamment les pilotes : Stirling Moss, Stuart Lewis-Evans, Peter Collins, Graham Hill, Bernie Ecclestone ou Ken Tyrrell.

C’est courant 1953-1954 qu’en France le RACER 500 commence à être abandonné, suivi les années suivantes d’autres pays.

On poursuivra cependant de palpitantes courses de RACER 500 jusqu’en 1959.

Comme précédemment indiqué, de plus en plus de pilotes souhaitèrent passer à des cylindrées plus grande afin d’avoir des moteurs plus puissants.

L’arrivée en 1954 de la FORMULE MONOMILL va sonner le glas des RACER 500.

Ce nouveau bolide, visuellement identique, sera doté d’un moteur plus puissant d’une cylindrée de 850 cm3 et proposera l’un des premiers championnats monomarque jamais créés.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Motorisation : moteur M8N – Panhard 24

Puissance : 35 chevaux  à  6000 tr/min

Couple : 41 Nm à 5000 tr/min

Boite de vitesse : 4 rapports manuels

vitesse maxi : 160 km/h

Châssis : Châssis tubulaire

Freins : 4 tambours non assistés à évacuation thermique accélérée ETA : les tambours dépassent de la roue et sont dotés d’ailettes de refroidissement.

Pneus : Michelin XAS FF 155 / HR 15 82 H TT

Transmission : boîte 4 vitesses, sans différentiel autobloquant

Poids : 250 kg

INFORMATION IMPORTANTE

1 PAS DE GRATUIT
2 PAS DE TÉLÉCHARGEMENT
3 AUTORISATION DU CIRCUIT AUTOMOBILE OBLIGATOIRE
4 AUTORISATION DU CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE OBLIGATOIRE

VIDEO

PHOTOS

racer 500 racer 500
racer 500 racer 500
racer 500 racer 500
racer 500 racer 500
racer 500 racer 500

CONCLUSION

PUISSANCE
CONDUITE
PERFORMANCE

AVIS

Véritable icone du sport automobile, le RACER 500 a permis de relancer la compétition automobile après guerre. Il a permis aussi l'émergence de nombreux constructeurs automobiles grâce à sa simplicité de fabrication et son faible coût !